Mes albums
/  Recherche par carte  \
Pour lancer une recherche, survolez la carte et cliquez sur un canton
/  recherche par critères  \
pour lancer une recherche renseignez un ou plusieurs critères





Pour bien commencer

REGISTRES PAROISSIAUX ET ETAT CIVIL NUMERISES XVIe - DEBUT XXe siècle

Tous les registres paroissiaux, d'état civil et les tables décennales, 1590-1932/1933, collection du greffe cotée 6 E, ainsi que les registres paroissiaux, 1545-1792, de la collection communale ont été numérisés.
La numérisation a été réalisée à partir des documents originaux, à l'exception des registres paroissiaux provenant de la collection communale déposée aux Archives départementales qui a été effectuée à partir des microfilms.
La diffusion en ligne suit les recommandations de la Commission nationale de l'Informatique et des Libertés. Les actes de naissance et de mariage sont actuellement disponibles jusqu'en 1912/1913. Les publications de bans de mariage sont accessibles dans leur intégralité jusqu'en 1927 (année de leur suppression). Les actes de décès sont consultables jusqu'en 1932/1933, à l'exception de ceux qui ont été transcrits sur des registres communs aux naissances et mariages. Les actes de naissance et de mariage postérieurs à 1912/1913 peuvent être consultés jusqu'en 1932/1933 sur les postes informatiques de la salle de lecture des Archives départementales.

REGISTRES PAROISSIAUX (BMS), 1590-1792

Jusqu'en 1792, c'est le clergé qui rédige les actes de baptêmes, de mariages et de sépultures.

REGISTRES D'ETAT CIVIL (N, M, P, D), à partir de 1793

Par décret du 20 septembre 1792, l'assemblée législative laïcise l'état civil et le confie aux municipalités.
En vertu de la loi du 13 fructidor an VI, les mariages sont célébrés au chef-lieu de canton.
* Pour retrouver les actes de mariages originaux (ans VII et VIII) d'une commune donnée, il faut se reporter au registre de la municipalité chef-lieu de canton, sans oublier que les chef-lieux de canton n'étaient pas toujours ceux de nos jours.

TABLES DECENNALES (TD), 1793-1932/1933

Le décret du 20 septembre 1792 décide en outre, la confection de tables décennales. Ces tables comprennent séparément les naissances, les mariages et les décès ; elles sont rangées alphabétiquement mais uniquement sur la lettre initiale.
L'obligation de tenue de ces tables n'entre en vigueur qu'en 1800, ce qui peut expliquer les manques sur la période 1793-1802.
Les tables décennales 1883-1912 pour les communes de l'arrondissement de Castelsarrasin sont manquantes, dans les collections du greffe et des communes.